À propos

Laurent Vallerbe
Auteur dramatique, auteur-compositeur, musicien, né en 1968.

L’auteur dramatique :
Bien que je refuse l’enfermement dans un style ou une forme itérative, mes textes sont partagés en deux thèmes récurrents, parfois concomitants : la fonction de l’art ou de l’artiste, l’aliénation contemporaine.

La fonction de l’art ou de l’artiste : dans mes textes, les artistes sont des personnages qui cherchent à échapper à la banalité par leur travail, tout en prétendant éclairer leur public, lui délivrer un message.

L’aliénation contemporaine : comment l’individu moderne peut échapper à sa dissolution dans un système de vie et de pensée normatif, dans un monde organisé pour une multitude ? Le mal-être occidental provient essentiellement de la nécessité économique de fabriquer des individus producteurs-consommateurs. Si l’individu ne sait pas dépasser ce programme étriqué, il devient superficiel, souffrant ou violent. Mes textes tirent de chaque élément de notre quotidien un même questionnement, formulé de façon tantôt dramatique, tantôt tiré vers l’absurde ou le poétique, visant à émanciper l’individu : ce qui est pourrait-il être différent, meilleur ?

Le théâtre est un mode d’expression adapté à ce questionnement, car il procure au public le moment et la distance qui lui permettent de s’interroger face à la représentation scénique.

Malgré cette orientation quasi thérapeutique de mes textes, je m’efforce de ne pas transformer le public en « patient ». Je lui laisse la possibilité de seulement vagabonder dans une langue inhabituelle, des idées ou des émotions de traverse.

Liste de mes pièces :
Pièces intimistes dramatiques :
Amour et désamour (2011), présente la relation artistique et amoureuse entre Reeves et Carson McCullers. (3ème prix d’écriture théâtrale 2012 du Petit théâtre de Vallières).
Quand tu chantais (2013)
Le jour où j’ai perdu mon fils/La bande (2014), texte réaliste dramatique racontant la même agression du point de vue de la victime et du point de vue des agresseurs.

Pièces absurdes :
La maladie de la vie (2011), présente l’itinéraire d’un personnage depuis sa première console de jeux vidéo jusqu’à son évaporation. Elle a été jouée au théâtre Alexandre III de Cannes en juin 2014.
La boutique de disputes (2012), propose une série de tableaux poético-absurdes autour du thème du travail et du non-travail. Ce texte est co-lauréat du prix Niaca 2012. Il a été joué depuis 2013 par différentes compagnies (Théâtre de l’Aparté, Côté cour cie).
La loterie de la vie (2012), série de tableaux poético-absurdes.
Comédie (2014), épopée sombre et cocasse sur le théâtre et sur l’humanité, clin d’œil à Beckett.
L’invention du bord de mer (2015), série de tableaux poéticaux-absurdes sur le bord de mer.

Pièce chorale :
Speed dating (2014), texte polyphonique sur le marché de la solitude.

Pièce expérimentale :
Attraction des aimants (2013). Trois personnages. Exploration de toutes leurs possibilités relationnelles à l’aide d’incessantes ratures scéniques.

Le musicien :
Auteur, compositeur et interprète dans le groupe musical de jazz « PCV » puis TAMATTA.

PCV a accompagné la tournée de la pièce Pages arrachées à la Guerre de 14-18 de la compagnie T2A (Anduze) en 2014-2015 (12 représentations).
Spectacle Peintures et poésie en musique, avec les peintures de Frédéric Hébraud et les textes de Philippe Farlay (2015-2016).